Le territoire de Taormina

Taormina est certainement la protagoniste d’un territoire historique et géographique qui suscite l’intérêt touristique national et international. Ce succès a apporté un important flux de visiteurs qui chaque année envahit l’ancienne ville sicilienne.
Les voyageurs les plus expérimentés ou ceux qui connaissent déjà notre territoire témoigneront que, pour apprécier au maximum Taormina et son paysage, il est fondamentale que la visite de la ville se croise avec celle son arrière pays. Des petites escapades autour de la ville jusqu’à la découverte des villages et des régions voisines qui maintiennent encore aujourd’hui le charme rurale d’antan et qui donnent la possibilité d’admirer la magnificence des spectacles que la nature a sculpté entre la mer, la vallée de l’Alcantara et l’Etna.

Les alentours de Taormina

Parmi les villages les plus beaux d’Italie

Castelmola

Castelmola est située en position dominante par rapport à Taormina et à trois kilomètres du centre-ville de celle-ci. Un village médiéval digne d’intérêt, sillonné par des ruelles, petites maisons et marches en pierre qui gardent encore aujourd’hui le charme du passé. Le village est un véritable balcon naturel qui surplombe Taormina; en admirant le panorama de la petite place du village on prouve presque le vertige, à cause de la hauteur et de la beauté de ce qu’n voit en bas devant les yeux. D’un seul coup de vue, on arrive à encadrer le majestueux Etna et les petits villages accrochés à ses pentes, la côte ionienne, le golfe de Giardini Naxos, Cap S. Alessio, le détroit de Messine et la côte calabraise. Ce sera très agréable de pénétrer au sein de ses ruelles étroites, de respirer et être conquis par les senteurs d’ herbes aromatiques et les parfums de cuisine provenant des petites et simples maisonnettes en pierre.

Forza d'Agrò

Le village de Forza D’Agrò est situé sur un sommet juste au-dessus de Cap S.Alessio. Au long de la route qui serpente de la mer vers Forza d’Agrò, votre attention sera attirée par les vues spectaculaires qui se succèdent sans cesse à la côte ionienne de la Sicile, au détroit de Messine, à la côte Reggina, à Taormina et au sommet de l’Etna; des vues à couper le souffle qu’il faut apprécier avec le calme caractéristique d’ un touriste avisé. Une fois au centre du petit village, il est absolument nécessaire de consacrer un bon moment à « s’y perdre dedans », a plonger complétement dans les ruelles enchâssées dans le rocher. Les monuments les plus remarquables de Forza d’Agrò sont l’Eglise paroissiale, dédiée à l’Annonciation, le couvent des Augustins, l’église de la Sainte Trinité et le château normand du XIVe siècle, dont il ne reste que des ruines. A l’égale d’une merveilleuse terrasse qui donne à la mer Ionienne, depuis son belvédère vous pouvez admirer la côte que de Messine se prolonge jusqu’à Syracuse. En 1971, le village de Forza d’Agrò a été choisi par Francis Ford Coppola pour le tournage de plusieurs mises en scène insérées, ensuite, dans tous les films de la saga de « Il Padrino ».

Etna

Parmi toutes les attractions de la Nature qui entourent Taormina, l’Etna est certainement celle qui a le moins besoin de présentations. En plus d’être le plus grand volcan actif en Europe, « a’ muntagna » (ainsi appelé par les habitants de la région) est à la fois un creuset de Culture et Nature sans égal dans le monde. Sa silhouette et son caractère, à la fois bienveillant et mauvais, ont inspiré les actions et les idées de générations d’hommes d’action et de culture. Classée au Patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 2013, l’Etna est certainement l’une des attractions pour lesquelles il vaut la peine de visiter la Sicile. Plusieurs fois par année, on peut assister à ses éruptions spectaculaires accompagnées d’explosions et au charme presque mythologique. Manifestations tangibles de la force et véhémence de la nature, capables d’éclairer en rouge les nuits de l’Etna.

Savoca

Le village de Savoca accueille ses visiteurs au long de rues pavées et bordées de maisons typiques aux portes et fenêtres en pierre locale, toutes élégamment coloriées suivant les nuances que la Nature offre au vieux village. Les maisons sont souvent séparées entre elles par des véritables et profonds surplombs; autres fois elles nettement coupées par les rochers sur lesquels pousse spontanément le sureau sauvage, plante de laquelle le village tire son nom. Ruines, ruelles étroites et réservoirs d’eau creusés dans le rocher donnent à ce village un charme tout particulier. Au Moyen Age Savoca était un village fortifié enfermé entre ses deux portes d’accès, dont l’une résiste encore de nos jours. De la « Porta della Città » (du XIIIe siècle), constituée d’un ogive en pierre locale, on peut arriver au centre-ville, caractérisé par l’ancienne Mairie et le Palais de l’Evêque, dont malheureusement, il ne reste que quelques vestiges.
Savoca est également célèbre pour avoir accueilli l’une de mises en scène les plus célèbres de « Il Padrino » où Michael Corleone rencontre le père d’ Apollonia juste en face du Bar Vitelli qu’on peut reconnaitre très facilement encore aujourd’hui.

Îles Éoliennes

Sept mille ans d’histoire, combinés aux rares beautés naturelles et aux différents caractéristiques géologiques font de l’archipel des Eoliennes l’un des endroits les plus riches d’attractions touristiques que l’Europe, et la Sicile en particulier , possèdent. Ces sept îles dehors du Temps montrent le charme que les paysages insolites suscitent; grâce à leur position géographique, elles se proposent comme la destination idéale de croisières disjointes des clichés de la mondanité. Vulcano, Stromboli, Alicudi, Panarea, Filicudi, Lipari et Salina sont les étapes d’un rapide voyage dans le «terrible» calme d’une Nature solitaire: d’une île à l’autre il est possible de retracer un itinéraire légendaire, sur les traces d’Aouls. Les îles Éoliennes sont des créatures anciennes: situées dans la partie méridionale de la mer Tyrrhénienne, environ à 12 miles au large des côtes siciliennes, elles sont nées de la mer et ont évolué au fil du temps en formes et dimensions qui diffèrent d’une île à l’autre

Catane

Catane est une grande ville de Sicile, la deuxième par nombre d’habitants. C’est une ville pleine de vie et d’énergie qui sait se faire aimer par les voyageurs aussi pour la confusion que y règne souvent. L’Etna se dresse majestueuse et sombre en toile de fond à la ville en marquant sa présence à l’aide de son ombre. Places et palais baroques ornent la plupart de ses rues et de ses boulevards. Les Chalcidiens fondèrent Catane en 729 BC, mais ce furent d’autres peuples, notamment le les Romains, les Byzantins et les Normands, qui façonnèrent le tempérament des habitants tout au long des siècles. A l’époque de son apogée commerciale et économique Catane fut frappé par des terribles éruptions de l’Etna qui, en deux reprises, en 1669 et 1693, couvrirent de lave et de cendres toute la ville et les villages voisins qui, malgré tout, ne se rendirent pas à la force destructrice du volcan. Les architectes du XVII siècle, tirant les enseignements des modalités avec lesquelles la violence de la Nature avait détruit la ville, reconstruisent l’agglomération urbaine prédisposant des voies d’évacuation basées sur les connaissances techniques et les inclinations esthétiques de l’époque. L’aspect baroque exubérant et pompeux de Catane est, évidemment, le résultat de cette œuvre de reconstruction qui aujourd’hui, quoique en état de décadence, dessine encore le profil urbain de la ville .

Le territoire de Taorimina

Utiliser et partager la carte pour afficher les points d’intérêt.